Primeurs 2021 – Partie 3 : les vins de Sauternes

Continuons ensemble notre tour des appellations de Bordeaux à l’occasion des Primeurs 2021. Après les Graves et Pessac-Léognan, nous avions rendez-vous à Sauternes, une région durement amputée par le gel et la grêle, à tel point qu’un certain nombre de propriétés n’ont pas pu produire de vin liquoreux cette année-là.

Si l’hiver a été clément à Sauternes, le printemps 2021 s’est présenté très rude, les gelées qui ont sévi dans le vignoble durant les nuits des 7 et 8 avril, ont engendré des pertes de récolte conséquentes pour nombre de vignerons de la région.

L’apparition du botrytis a été retardé par l’été frais, mais il est finalement arrivé mi-septembre, en même temps que le retour de la pluie. Pour le peu de récolte qu’il y a eu (rien pour certains, des volumes de l’ordre de 1 ou 2hl/ha pour d‘autres), les raisins ont atteint une belle maturité et sont bien botrytisés, tout en préservant un niveau d’acidité élevé, gage d’un bon équilibre. Les raisins ont été ramassés en deux à trois tries (début, milieu et fin octobre). Un millésime rare en Sauternes donc, mais de très haut niveau, c’est d’autant plus frustrant !

A la dégustation, les vins se montrent accessibles, avec un profil dominé par la fraîcheur et la délicatesse, une bonne concentration sans être exceptionnelle, une très belle fraîcheur, si importante à l’équilibre de ces vins, de la délicatesse et un côté beaucoup plus digeste que dans les millésimes solaires, les matières sont tout de même denses. On y trouve des arômes d’agrumes confits, de pamplemousse en plus des habituels notes de fruits exotiques.

Le témoignage de Jean-Jacques Dubourdieu sur cette année inédite

Nous avons pu interroger Jean-Jacques Dubourdieu, Directeur Général des châteaux Doisy Daëne, Cantegril et du Clos Floridène, à propos de cette année 2021 si peu commune à Sauternes. « Nous avons donc fait, comme tous, une petite récolte, mais toutes les conditions étaient réunies pour faire de très bons vins. En résulte un accueil particulièrement chaleureux par les clients. C’est à la fois frustrant de ne pouvoir tous vous contenter, et rassurant pour l’avenir du sauternes. Tout le monde croyait que les domaines de Sauternes avaient des stocks infinis, c’est de moins en moins le cas et ce nectar se fait chaque jour plus rare. 

Jean-Jacques Dubourdieu

A Doisy, nous ne sommes pas dans une zone trop gélive, donc nous avons taillé tard et avons fait des feux de paille, main dans la main avec nos voisins, le Château Coutet notamment. La lutte a été plus importante à Cantegrive ou au Clos Floridène, plus exposés, où nous avons installé des éoliennes. »

Nos dégustations aux Primeurs 2021

Nous avons pu déguster certains vins lors de la semaine des Primeurs, notamment à l’UGCB ou au Grand Cercle des vins de Bordeaux.

  • Château Coutet 2021 : Un nez aux arômes d’agrumes, de fleurs et de miel. Belle matière élégante, douce, légère amertume en finale, très rafraîchissante. Ce vin est très onctueux.
  • Château Doisy Daëne 2021 : Le mildiou a frappé douloureusement à Doisy-Daëne, réduisant la récolte à sa portion congrue (1,5 hl/ha seulement, soit environ 4000 bouteilles…). Nous n’avons donc pas pu déguster l’Extravagant, mais un Doisy-Daëne vif, gorgé de délicieuses flaveurs de fruits exotiques (passion, ananas, mangue) et de poire au nez. La texture est veloutée, intense, concentrée et pleine d’énergie. Finale précise, fine et élégante, aérienne.
  • Château Clos Haut-Peyraguey 2021 : Le nez exhale des arômes d’ananas et d’agrumes confits, des notes florales, tandis que la bouche, suave, livre une jolie matière élégante et aérienne, sapide.
  • Château Raymond-Lafon 2021 : Un nez de miel et de mirabelle, frais. La bouche est fine et digeste dès aujourd’hui.
  • Château Rayne Vigneau 2021 : Si le nez est frais avec ses arômes d’ananas, la bouche présente une belle élégance et une onctuosité riche.
  • Château Suduiraut 2021 : Le nez est frais et s’ouvre sur des notes de fleurs blanches, de miel et de fruits exotiques, des touches de caramel et d’épices douces. Place à la bouche qui se goûte déjà très bien, entre élégance et finesse, dotée d’une matière fluide et digeste et d’une belle fraîcheur et d’amers apportés par les saveurs d’agrumes qui participent au grand équilibre de ce vin. Un coup de cœur !
  • Château Lafaurie-Peraguey 2021 : Un nez de fruits de la passion et de fruits exotiques, une onctuosité en bouche équilibrée par une certaine fraîcheur.
  • Château Haut-Peraguey 2021 : Le nez est empreint de notes fruitées très fraîches et de fruits exotiques. La bouche, quant à elle, est onctueuse.
  • Château de Fargues 2021 : Belle matière liquoreuse, intense, avec de jolis arômes exotiques (ananas) qui se prolongent jusqu’en finale avec des notes épicées.

Acheter sur primeurs.idealwine.com

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire