Le domaine du Couvent : retrouvailles familiales à Gevrey-Chambertin - Routes des vins

Le domaine du Couvent : retrouvailles familiales à Gevrey-Chambertin

IL ETAIT UNE FOIS…

Le conte débute à la fin des années 1930 lorsque Paul Misset achète de simples parcelles de vignes au Clos de Vougeot. Sans le savoir, ce dernier est en train d’écrire les premières lignes de l’histoire de la famille Chéron. N’étant pas issu du monde viticole, il décide de confier le travail de la vigne à des fermiers durant plusieurs décennies.

Les années passent et Denis Chéron, beau fils de Paul, avance de son côté pour devenir peu à peu le deuxième personnage clé de cette histoire. Il créé en 1964 le domaine des Varoilles, en association avec la famille Naigeon, des vignerons de Gevrey-Chambertin. Initialement constitué de deux monopoles classés 1er cru de Gevrey (La Romanée et le Clos des Varoilles), le domaine s’agrandit quelques années plus tard, avec l’acquisition de l’ancien couvent de Gevrey, tenu jusqu’au XIXème siècle par des religieuses.

Dans les années 1990, Denis, véritable entrepreneur, voit encore plus loin et exprime son désir de reprendre lui-même exploitation des vignes du Clos de Vougeot. Afin d’agrandir son exploitation, il achète en parallèle de nouvelles parcelles de vignes sur les communes de Chambolle-Musigny et Vosne-Romanée. En 2011, la relève est assurée et Philippe, fils de Denis, reprend les rênes du domaine. Au fil des années, il rachète lui aussi des parcelles à Gevrey-Chambertin et sur l’appellation Champonnet (un 1er cru de Gevrey).

2020. La famille Chéron se retrouve seule à la tête du domaine de Varoilles et décide de fusionner les deux propriétés pour n’en faire qu’une, qui porte désormais le nom du domaine du Couvent, en hommage à l’ancien bâtiment devenu le siège de l’exploitation. La gamme du domaine est donc issue de cette histoire familiale, une quinzaine de cuvées centrées autour du pinot noir, avec deux climats en appellation grand cru, quatre climats 1er cru et trois monopoles. De nombreuses cordes à l’arc de cette belle famille !

AU CŒUR DE LA VIGNE

Les vignes, elles aussi, ont beaucoup de choses à nous raconter, il faut dire qu’elles en voient passer. Agées de plus de 50 ans pour la majorité d’entre elles (70%), elles sont éparpillées sur les communes de Gevrey-Chambertin, de Chambolle-Musigny, de Vougeot, etc… et bénéficient d’un terroir riche. Philippe Chéron y travaille le plus soigneusement possible, essayant de se rapprocher au maximum de l’agriculture biologique. Il a troqué les désherbant et insecticide pour des méthodes plus respectueuses des sols : le compost favorisant la vie microbienne, l’accroissement de la faune auxiliaire ou encore l’usage raisonné de certains produits phytosanitaires.

ET DE LA CAVE

100% manuelles, les vendanges sont réalisées dans des petites caisses de 20kg pour éviter l’écrasement des raisins. Le tri se fait minutieusement à l’aide d’une table de tri vibrante et sans foulage. Habituellement, les raisins sont entièrement égrappés à l’exception de certaines cuvées qui gardent une proportion de baies entières.

La macération pré-fermentaire est faite à froid, aux alentours de 10 degrés, grâce aux cuves en béton et inox thermorégulées, le but de cette méthode étant de privilégier l’expression concentrée des arômes du pinot noir. La fermentation alcoolique est effectuée par les levures indigènes. Enfin, la phase post-fermentaire s’étend entre 6 et 8 jours, sans intervention extérieure. Le pressurage est modéré et réalisé sur pressoir pneumatique, une fois les tanins harmonieux. L’élevage dure environ 15 mois, sans apport de sulfite. Finalement, les vins sont assemblés en cuve 30 jours avant d’être mis en bouteille. Vous ne pourrez qu’apprécier les nectars de Philippe Chéron, si bien exécutés.

Découvrez les vins du domaine du Couvent en vente chez iDealwine :

Retrouvez tous les vins en vente sur iDealwine

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire