Meursault pour patrimoine au domaine Bernard Millot - Routes des vins

Meursault pour patrimoine au domaine Bernard Millot

Au cœur de la prestigieuse Côte de Beaune et du superbe village de Meursault se trouve le domaine Bernard Millot, aujourd’hui géré par Bernard et son fils Emilien, héritiers de quatre générations de vignerons. Les huit hectares de vignes sont plantés à Meursault, Puligny-Montrachet et Beaune, et travaillés avec le plus de soin possible. Après le travail des vignes, le soir, à Meursault, certains jouent aux cartes. Une petite partie de sept familles ?

Millot de Meursault

A Meursault, je demande la famille… Millot ! Ce nom résonne dans le joli petit village de Bourgogne depuis longtemps, il n’y a qu’à regarder ces témoins des temps passés, les monuments de pierre qui nous permettent de faire mémoire et sur lesquels ces six lettres apparaissent à plusieurs reprises. Le domaine viticole perdure ainsi depuis quatre générations. Dernier arrivé, Emilien, fils de Bernard et de Sylvie, a rejoint ses parents en 2010, épaulés par un tâcheron dans leur labeur. Le jeune vigneron, passionné et plein de talent, a à cœur de travailler avec soin et respect les huit hectares de vignes plantés sur Meursault, Puligny-Montrachet et Beaune, l’idée étant de laisser le terroir et le millésime s’exprimer à travers des vins vivants et vibrants.

Un domaine raisonné, en conversion bio

Si dès le début de son existence, le domaine a apporté un respect particulier à la plante et à la nature (depuis dix ans, il est en lutte raisonnée), il est aujourd’hui en conversion biologique et fait également des essais de biodynamie. Dans les vignes, les travaux se succèdent à mesure des saisons et de l’avancement de la plante : taille (Guyot et Royat), ébourgeonnage, palissage, rognage. Les traitements, parfois réalisés en soirée l’été, représentent entre six et neuf passages tout au long de l’année, quant au labour, celui-ci est opéré jusqu’à cinq à sept fois par an, pour éviter toute utilisation de désherbant. Place ensuite aux vendanges, qui ont lieu dans un esprit convivial et très familial, à pleine maturité. Les raisins sont récoltés manuellement et sont déversés dans des hottes avant d’être menés à la cuverie via une benne.

Côté blanc, les raisins sont pressés par un pressoir pneumatique durant 3 à 4 heures. Après débourbage et entonnage par gravité, une petite quantité de bourbe est réintroduite dans le moût et la fermentation alcoolique se déclenche par l’action des levures indigènes dans des fûts bourguignons, suivie par la malolactique. Les vins blancs sont ensuite élevés pendant environ un an dans des fûts de chêne, puis pendant quatre à six mois dans des cuves en inox.

Pour les vins rouges, les raisins récoltés sont égrappés avant d’être insérés dans des cuves pour être macérés à froid pendant cinq à huit jours. De nouveau, la fermentation a lieu par la seule action des levures indigènes, ponctuée par un remontage le matin et le soir. Entonnés, la malolactique des rouges commence en général au printemps. S’en suit l’élevage pendant dix à douze mois dans des fûts de chêne. Tout au long de la vinification et de l’élevage, le soufre est utilisé dans des doses minimes et les fûts ne sont pas à 100% neufs, afin de moins marquer les nectars. Conclusion ? Des vins équilibrés, purs, aux prix doux. Ce sont les blancs que notre équipe a décidé de vous faire découvrir.

De la syrah et du biancu gentile en terre de chardonnay

Du talent, le jeune vigneron en a. Ce dernier est aussi ambitieux, capable de planter en mars 2022 de la syrah sur un terroir classé en appellation Bourgogne. « J’ai voulu anticiper un peu le changement climatique. Par rapport à ce qu’on a vu en 2018, 2019 et 2020, où le pinot noir a beaucoup souffert du manque d’eau. Si on veut garder un style un peu bourguignon dans 30 ans, comment faire ? Il faut des pistes de réflexion » précise-t-il à Vitisphère. La vigne est travaillée comme ses autres voisines de chardonnay ou de pinot noir, en taille Guyot simple, et le vin sera naturellement produit en vin de France. Le prochain projet ? Un cépage corse, le biancu gentile.

Ce qu’en disent les guides

La Revue du vin de France : « Ce jeune et talentueux vigneron produit de jolis rouges profonds et sans artefact, et une jolie gamme de blancs dont une belle déclinaison de meursaults villages qui mettent l’accent sur l’expression de lieux-dits singuliers. Les vins sont à des prix ultra doux. Une adresse à ne pas manquer. Dans l’ensemble, les vins sont d’un très beau niveau tant en rouge qu’en blanc. »

Tous les vins du domaine Bernard Millot en vente

Bourgogne Aligoté Les Guets de Bises : un pur régal que cet aligoté aux notes d’agrumes et de fleurs blanches.

Meursault : assemblage de différentes parcelles, ce vin en appellation village est une belle expression des terroirs de Meursault, là où le domaine Bernard Millot est implanté.

Meursault Cuvée Augustin : un joli meursault tout en finesse, conjuguant saveurs florales et fruitées dans une bouche ronde et parfaitement équilibrée.

Meursault En la Barre : une belle introduction aux vins de Meursault que cette cuvée expressive et fraîche qui présente également une jolie rondeur.

Meursault Les Terres Blanches : les sols calcaires des Terres Blanches donnent naissance à un vin floral subtilement boisé, à la bouche charnue mais parfaitement équilibrée.

Tous les vins du domaine Bernard Millot en vente

Tous les bourgognes en vente

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire