[Wine Paris] Fleurie sur la bonne pente - Routes des vins

[Wine Paris] Fleurie sur la bonne pente

Fleurie fait partie des 4 crus les plus pentus du Beaujolais avec Chiroubles, Côtes de Brouilly et Juliénas. Reposant à 90 % sur des sols de granit rose, avec pour cépage unique le gamay noir à jus blanc, elle joue de son relief vallonné aux multiples altitudes et expositions dans un processus d’identification de ses 32 lieux-dits.

Avec un peu plus de 800 hectares potentiels, le vignoble se niche exclusivement sur le territoire de la commune de Fleurie, coiffé par la chapelle de la Madone. La dégustation des cuvées de 26 domaines dimanche 13 février en préambule au salon Wine Paris atteste d’une grande diversité des profils, de la délicatesse du terroir de La Madone aux typicités plus concentrées des Moriers ou des Garants. L’éventail à explorer est conséquent, l’ambition est claire : monter en gamme et revendiquer des identités distinctes, avec une tendance prononcée aux longs élevages bois dont le gamay raffole ici.

Cependant, pour ceux qui recherchent une expression sans élevage, il faut goûter aux cuvées gourmandes du domaine Lathuilière Gravallon (Fleurie La Madone 2020, 11 €) à l’équilibre net, tout en fruit frais, au 2019 de Gamaylinand où Aymeric Melinard signe son second millésime avec beaucoup de justesse et ce qu’il faut de mâche, et au remarquable Fleurie Les Garants 2020 (10 €) de la Cave des Producteurs des Grands Vins de Fleurie : beaucoup de franchise, de croquant, un grand fruit sur une mâche suffisamment musclée, une vraie pépite.

Dans la catégorie des flacons aux longs élevages, difficile de distinguer les cuvées car le niveau général est excellent en particulier sur 2020. Citons le puissant Clos du Pavillon du domaine des Marrans (19 €), aromatique, dynamique au palais, doté d’une attaque pleine, porté par une fine acidité exaltant ses saveurs de cerise noire et de réglisse fraiche. Au château de Poncié, Les Moriers (25 €) en agriculture biologique rivalise de profondeur et d’équilibre ; au domaine des Grands Fers, Christian Bernard exprime la minéralité du lieu-dit Les Roches (cuvée éponyme, 23 € sur le millésime 2018, étonnant de jeunesse), ou encore au château de Fleurie où la cuvée Les Garants 2020 (20 €) réussit son équilibre entre fraicheur, puissance et richesse.
Parmi les derniers arrivés sur l’appellation, Xavier Guyot du Clos des Garants et Sylvain Paturaux au domaine des Deux Fontaines, tous deux installés en 2020 sont à suivre de près !

À retrouver avec tant d’autres sur le stand de l’InterBeaujolais et Hall 6 à Wine Paris, Porte de Versailles, du 14 au 16 février.

Cet article [Wine Paris] Fleurie sur la bonne pente est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire