Festival des vins d’Aniane : une horizontale 2012 vertigineuse - Routes des vins

Festival des vins d’Aniane : une horizontale 2012 vertigineuse

Dans le cadre majestueux de la Chapelle des Pénitents, le Festival des vins d’Aniane a proposé, hier soir, une dégustation horizontale de douze domaines emblématiques sur le millésime 2012. Terre de Vins était là pour ce moment unique. Ambiance.

Sous son chapeau blanc, Jean-Pierre Venture transpire à grosses gouttes. « Cela fait une bonne année que l’on travaille sur ce festival avec une réunion tous les mois et un travail de titan de la part de toute l’équipe. » Le vigneron du Mas de la Séranne s’active pour mettre en place les derniers détails dans le cadre solennel de la Chapelle des Pénitents. Pour ce deuxième « off » de la 23e édition du Festival des vins d’Aniane – après le rafraichissant épisode du canoë & rosé mercredi près du Pont du Diable – une soixantaine de convives sont amenés à déguster, à l’aveugle, une horizontale de douze vins d’un même millésime. Ce sera 2012, une année viticole à belle réserve hydrique (873 mm d’eau) et où la canicule avait (seulement !) atteint 36°C au plus fort de l’été. « C’est un vrai beau millésime chaleureux, expressif, identitaire », poursuit Roman Guibert du Mas de Daumas Gassac. Sur place, il y a des cavistes venus de toute la France, des restaurateurs, des œnologues et surtout des amateurs de vins.

« Une ode aux grands vins de ce terroir »

On retrouve plusieurs vignerons comme Jean-Marc Coston du domaine éponyme, Xavier Peyraud du Mas des Brousses ou Benoit Braujou du domaine Fons Sanatis. Ce dernier s’inquiète d’ailleurs de la persistance de la canicule. « Je commence à avoir de l’oïdium sur mes carignans », glisse-t-il à son voisin. La dégustation à l’aveugle peut commencer, orchestrée par Daniel Roche, sommelier-conseil : « Cet exercice n’est en aucun cas un concours, il n’y a pas de volonté de mettre plus en avant un domaine qu’un autre. C’est une ode aux grands vins de ce terroir ». L’ordre de dégustation, par série de trois, est d’ailleurs aléatoire. Dès le premier verre, la typicité « Aniane » parle : la fraîcheur amenée par le plateau du Larzac, les fruits des bois, la garrigue, la concentration et la rondeur en bouche. Mais la diversité des styles s’exprime sur l’évolution, là le cacao ou le balsamique, ici la réglisse ou le sous-bois. Le marqueur commun est l’énergie. Entre chaque série, un vigneron prend la parole pour donner son sentiment. Les discussions vont bon train pour retrouver l’auteur de la cuvée dégustée. Exercice délicat pour les auteurs de ces pépites. « L’an passé, je n’avais pas retrouvé mon vin », plaisante Jean-Marc Coston. Cette fois-ci, il a eu le nez creux et le palais fin. Ce n’est pas le cas de Jean-Pierre Venture. Un rire éclate. La suite est toute aussi conviviale sur la terrasse du restaurant Souka où Les quilles tombent plus vite que le soleil. A Aniane, on sait recevoir !

Les cuvées dégustées sur le millésime 2012 :

©Y. Palej

– Domaine de Montcalmès, AOP Terrasses du Larzac
– Domaine Fons Sanatis, Senescal, Vin de France
– Domaine de l’Anio, IGP Saint-Guilhem-le-Désert Cité d’Aniane
– Mas de la Séranne, Antonin et Louis, AOP Terrasses du Larzac
– Mas des Brousses, AOP Terrasses du Larzac
– Mas de Daumas Gassac, IGP Saint-Guilhem-le-Désert Cité d’Aniane
– Château Capion, Vieilles Vignes, AOP Terrasses du Larzac
– Domaine Coston, Les Garigoles, AOP Terrasses du Larzac
– Mas Laval, Grande Cuvée, IGP Pays d’Hérault
– Mas des Armes, Cuvée 360, IGP Pays d’Hérault
– Domaine de la Grange des Pères, IGP Pays d’Hérault
– Domaine Vaisse, Galibou du Russe, AOP Terrasses du Larzac

Pour la suite des festivités, consultez le programme sur : https://www.festivaldesvinsdaniane.com/

Cet article Festival des vins d’Aniane : une horizontale 2012 vertigineuse est apparu en premier sur Terre de Vins.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire